J’ai testé la cryothérapie corps entier !

IMG_2914

 

Salut La Team !

.

Comme vous l’avez peut-être vu sur Instagram, j’ai testé il y a quelques temps la cryothérapie corps entier !

 

Je me suis rendue au centre de Cryothérapie de Bezannes près de Reims chez Cryo Sport Consulting. Je remercie d’ailleurs Bastien, le co-gérant, pour son accueil !

images

Le centre travaille notamment dans la recherche avec des ingénieurs-recherches et des médecins du CHU de Reims ainsi que dans le milieu sportif avec, par exemple, le CREPS de Reims et des athlètes comme Mahiedinne Mhekisssi (athlète olympique français) ou Vincent Luis (triathlète olympique français).

.

D’où vient la cryothérapie ?

L’utilisation du froid à des fins thérapeutiques, appelée cryothérapie, est utilisée depuis bien longtemps puisque Hippocrate (400 ans avant Jésus-Christ) vantait déjà les vertus antalgiques et anti-inflammatoires de la neige et de la glace pour accompagner les traumatismes et les tuméfactions.

La véritable innovation, en matière de cryothérapie, a été mise en place en 1978 avec la création du premier outil de Cryothérapie Corps Entier (CCE) (fonctionnement à l’azote).

Aujourd’hui le principe reste le même mais la technologie a évolué avec des outils électriques. Les années 1980 sont synonymes de grand développement pour la cryothérapie, notamment dans les pays scandinaves et en Europe Occidentale. (120 centres en Allemagne contre seulement 20 en France)

.

Qu’est ce que la cryothérapie corps entier (CCE) ?

L’expérience consiste en l’immersion de l’ensemble du corps dans une chambre froide à air sec ce qui fait que le ressenti est très différent de ce dont on a l’habitude (froid plutôt humide en extérieur).

Cela se compose de deux salles. Une première salle à -60° dans laquelle on reste 30 secondes (sorte de sas).

Puis une seconde salle dans laquelle on reste 3 minutes à -110°C.

arton1468

..

 

L’objectif de la CCE est de créer un choc thermique qui génère une vasoconstriction (resserrement des vaisseaux sanguins) et une stimulation des récepteurs thermiques du derme par l’abaissement de la température cutanée, ceci ayant principalement un effet analgésique en ralentissant la conduction nerveuse (diminution de la vitesse et du nombre des messages nerveux donc moins de douleur). TRADUCTION : les vaisseaux se resserrent sous l’effet du froid et la température de la peau baisse (elle passe de 30-35° à environ 10° dans la salle à -110°) ce qui inhibe les récepteurs de la peau et crée un effet anti-douleur.

vaso

.

A la base cette technique était utilisée en rhumatologie pour traiter les inflammations (tendinite, arthrite etc) puis a étendu, au fur et à mesure, son champ d’action (médecine générale, kinésithérapie, dermatologie, etc…) jusqu’aux sportifs tous niveaux confondus dans une dynamique de récupération et de performance (cela a été intégré à leur traitement thérapeutique).

.

Y a-t-il des risques ou des effets secondaires ?

Aucun effet secondaire n’a été constaté à la suite de la CCE donc aucun danger pour les utilisateurs mais il existe contre-indications. Avant la séance, un certificat médical est demandé. A l’arrivée, on vous présentera aussi les contre-indications.

.

Les contre-indications sont :

– Personnes mineures.
– Grossesse en cours.
– Antécédents de maladie thrombo-embolique.
– Coronaropathie, artériopathie.
– HTA non équilibrée.
– Raynaud avec ulcères digitaux.
– Asthme au froid.
– Insuffisance respiratoire non équilibrée.
– Urticaire au froid, cryoglobulinémie.
– Effractions cutanées.
– Epilepsie.
– Fièvre.
– Dispositif médical interne ou externe (pace maker, défibrillateur implantable, colostomie, pompe à insuline).
– Dialyse.
 .
Donc en bref : problématiques cardiaques, hypertension non traitée, personne sujette à des crises d’épilepsies récurrentes, personne mineure, grossesse en cours, dispositifs sous cutanés électriques.
.
.

La CCE, pour qui ?

Les usagers de la CCE sont variés :

– Personnes souffrant de pathologies rhumatismales, pathologies neurologiques, syndrome inflammatoire, pathologies dermatologiques etc…

– Personnes souhaitant améliorer leur récupération, diminuer le risque de blessure (notamment les sportifs)

– Personnes souffrant de problématique de stress/sommeil (après la séance on sécrète de l’endorphine qui est l’hormone du sommeil)

.

La CCE, dans quel but ?

La CCE est donc un complément thérapeutique reconnu scientifiquement pour :

– Soulager la douleur  (douleurs chroniques, musculaires, articulaires…).

– Diminuer les symptômes inflammatoires (Maladies rhumatismales, arthrose, tendinites etc.).

– Améliorer la récupération et le sommeil.

..

Suivant la pathologie, les maux et le besoin, les protocoles de prise en charge varient.

Une séance seule de CCE vise plutôt à la récupération, le bien être, le sommeil et crée un effet antalgique (=anti-douleur) mais cela reste éphémère dans le temps.

Pour créer un effet anti-inflammatoire et antalgique qui dure dans le temps, on doit effectuer plusieurs séances consécutives chaque jour, soit une séance/jour pendant 5 à 15 jours. Cela permet de créer une réponse hormonale : on produit naturellement des hormones luttant contre l’inflammation (anti-inflammatoires)  tout en diminuant les hormones négatives de l’inflammation (pro-inflammatoires).

Si cela est effectué de manière ponctuelle on ne note aucune action, aucun effet à long terme.

.

La CCE, comment cela se déroule ?

Tout d’abord on arrive dans le hall d’accueil où on nous demande un certificat médical ou bien on nous fait remplir une fiche pour veiller à n’avoir aucune contre-indication à la pratique de la CCE.

Ensuite on nous explique le fonctionnement de la machine, la procédure. 30 secondes à -60° et 3 minutes à -110°. On nous donne aussi la tenue adéquate et on nous explique l’utilité : masque pour aider à la respiration, bonnet, chaussettes, chaussures, gants et sur-gants pour protéger les extrémités du corps qui subissent une perte très importante de chaleur (la chaleur du corps s’évacue de manière importante par les extrémités).
.

Photo 29-06-2017 18 05 49Photo 29-06-2017 18 08 22Photo 29-06-2017 20 46 32

.IMG_2916

.

Ensuite on se change (donc en maillot de bain avec tout l’attirail), on entre dans la première salle et on a une musique à l’intérieur histoire de se motiver. Nous, on avait du Eminem xD.

Photo 11-07-2017 22 37 50

.

.

-60° : 30 secondes

.

.

.

.

Photo 11-07-2017 22 38 14.

..

.
-110° : 3 minutes

.

 

..

Dans la première salle cela est très facile, le ressenti de la température est moindre. Dans la deuxième salle on ressent un peu plus le froid mais cela ne brûle pas. La peau a tendance à se tonifier, à se raidir, à picoter légèrement lors de la dernière minute mais rien de douloureux du tout. On sent que la peau est comme anesthésiée (effet antalgique). Ce qui a été le plus dur pour moi était de caler ma respiration. Le froid a tendance à opprimer, il ne coupe pas la respiration mais c’est nous qui nous coupons la respiration (un peu comme quand on arrive sous une douche froide). En plus, j’étais un peu paniquée du fait d’être dans un endroit clos et confiné (je suis un peu claustrophobe). Mais cela a été mieux lorsque j’ai fermé les yeux et que je me suis concentrée sur ma respiration. Il faut finalement se détendre et non se contracter.

Dans la salle il faut éviter de bouger contrairement à ce qu’on pourrait penser car cela a tendance à nous faire perdre encore plus de chaleur.

Lorsqu’on entre dans la salle à -110°, la température de la peau descend de 35° à 10°. Le cerveau capte cette information et va ignorer les extrémités (bras et jambes). Il va se concentrer sur sa propre protection et sur celle des organes vitaux.

Le temps passe très rapidement.

Après cet instant, on sort des salles et le corps se réchauffe automatiquement. Cela n’est pas douloureux, on est bien, on sent que le corps est bien tonique, bien ferme. La peau rougit légèrement (pour moi qui était blanche car mon copain qui est plutôt mate n’avait bien sûr rien du tout xD) mais on ne devient ni bleu, ni violet !

IMG_2914

On se sent apaisé, le corps sécrète de l’endorphine, on est comme un peu stone (le soir on dort extrêmement bien !!).

Ensuite on s’habille et on se dirige vers la salle de repos où on nous sert un petit thé/café/chocolat !

.

Pour plus d’informations, je vous invite à visiter le site de Cryo Sport : http://cryo-sport.fr ainsi que leur page Facebook : Cryo Sport Consulting.

Photo 29-06-2017 20 47 20

.

Voilà les amis, j’espère que cet article vous aura intéressés et qu’il vous aura donné envie d’aller tester la CCE ! Moi je pense vraiment y retourner  !

2 Comment

  1. Emma says: Reply

    J’adore! Super bien expliqué, en détails c’est cool

    1. Manl Fitness says: Reply

      Merci :)

Leave a Reply